Enseignements Martenot

Le Cours Martenot, créé en 1912 par Madeleine Martenot, professeur de piano, marque le début de plus de 70 ans de recherches pour l’enseignement artistique.

Dès 1920, le jeune Maurice Martenot, qui était violoncelliste, publiait des jeux musicaux pour amener ses élèves à retenir le lien "audition-vision"et vice versa, aussi bien pour des formules rythmiques que pour des intervalles afin de jongler avec la théorie musicale.
La recherche du plaisir de la qualité sonore conduit, tout naturellement, l’équipe familiale (les deux soeurs, Madeleine et Ginette, le frère, Maurice, et sa femme, Renée) à s’intéresser à la qualité du geste.

Or, au congrès d’Education Nouvelle de Villebon en 1924, ils rencontrent le Violoncelliste-Concertiste Youry Bilstin qui leur fait découvrir des états psychiques différents, en les initiant à la pratique de la relaxation active.
L’importance de cette découverte définit l’orientation de leur travail : devenir Educateur par l’Art.
Le but n’étant pas d’exceller dans l’expression artistique pour éblouir l’auditoire, mais d’utiliser ce plaisir de s’exprimer pour développer toutes nos possibilités, exactement comme l’enfant le fait avec le jeu : l’apprentissage d’une technique indispensable devient un défi pour soi-même et l’aspect formateur apparaît clairement.

En 1932, Ginette Martenot, qui accompagnait son frère Maurice, l’inventeur des Ondes Musicales Martenot, rencontre le poète Rabindranath Tagore qui l’encourage vivement à réaliser en France, comme dans son Ecole de Santiniketan, devenue une Université Internationale au Bengale, un enseignement artistique complet.
Ainsi naquit l’Ecole d’Art Martenot, où s’enseignaient non seulement le développement musical et les techniques instrumentales mais également les arts plastiques et la relaxation.

Depuis, grâce au travail d’initiation et de formation réalisé jusqu’à sa mort, en 1980, par Maurice MARTENOT pour la Relaxation et les bases du Développement Musical, et par Ginette MARTENOT pour le Piano et les Arts Plastiques jusqu’en 1996, de nombreux enseignants ont pu être formés.
Cinq branches, bien qu’unies comme les doigts de la main, se sont développées avec leurs spécialistes d’où la création de l’Union des Enseignements Martenot.

L’Institut de Formation Pédagogique Martenot s’est trouvé régionalisé, diversifié, sans perdre son unité de pensée : "respecter la vie", "l’esprit avant la lettre", "le coeur avant l’intellect" restent des maximes qui n’ont pas pris une ride.
Aujourd’hui, les dernières découvertes scientifiques ( du fonctionnement des cerveaux à l’antichaos), viennent confirmer les intuitions des Martenot.

Idées communes aux enseignements Martenot

Le premier instrument, c’est nous même, nous le préparons par la relaxation active.

Les arts sont partie intégrante de l’éducation.

L’enseignement s’adresse à l’être dans sa totalité : sensibilité, intelligence…

La pensée précède l’action.

L’esprit ludique participe à la qualité de l’effort.

Les découvertes se font de façon successive et graduée : acquis par acquis.

L’enseignement met en œuvre une pédagogie positive.

La mémoire corporelle est indélébile.

Le développement des capacités d’écoute et d’attention est essentiel.
Le respect de la spontanéité du geste et du rythme de chacun favorise l’expression et la créativité.

Site web : http://martenot.fr/